Fédération des producteurs d'oeufs du Québec

FAQ

Quelle est la valeur nutritive d’un œuf ?

On ne le répètera jamais assez : aucun autre aliment n’est plus complet que l’œuf. Il fournit un grand nombre de nutriments essentiels : vitamines A, B12, D et E, acide folique, zinc et phosphore. De plus, un gros œuf de calibre A contient seulement 1,5 g de gras saturés et aucun acide gras trans. L’œuf est aussi la source de protéines par excellence. En effet, sa qualité protéique (93,7 %) est telle que les scientifiques, les diététistes et les professionnels de la santé l’utilisent comme mesure étalon (standard) pour évaluer la teneur en protéines d’autres aliments. Que dire de plus! Sinon que les œufs sont « savour’oeufs », s’apprêtent facilement et conviennent à tout menu… à un prix imbattable.

Valeur nutritive

Un gros œuf (53 g) de catégorie A contient 6 g de protéines et seulement 70 calories. Selon le Guide alimentaire canadien, 2 œufs constituent une portion du groupe alimentaire des Viandes et substituts.

Information nutritionnelle par portion de 53 g :

Calories 70 cal 292.88 kJ
Lipides 5 g
Cholestérol 195 mg
Sodium 65 mg
Glucides 1 g
Protéines 6 g

Les bienfaits des vitamines et minéraux contenus dans un œuf :

NUTRIMENT BIENFAIT
Fer Transporte l’oxygène aux cellules, aide à prévenir l’anémie. Le fer contenu dans les œufs est facilement absorbé par le corps.
Vitamine A Contribue à la bonne santé de la peau et des yeux; favorise à la vision nocturne.
Vitamine D Renforce les os et les dents; peut contribuer à protéger contre certains cancers et certaines maladies auto-immunes.
Vitamine E Un antioxydant qui joue un rôle dans le maintien d’une bonne santé et dans la prévention des maladies.
Vitamine B12 Aide à protéger contre les maladies du cœur.
Folate Contribue à la production et au maintien de nouvelles cellules; aide à prévenir un type d’anémie; aide aussi à protéger contre de graves anomalies congénitales s’il est pris avant la grossesse et pendant les trois premiers mois de la grossesse.
Protéines Essentielles pour fabriquer et réparer les muscles, les organes, la peau, les cheveux et les autres tissus; nécessaires à la production d’hormones, d’enzymes et d’anticorps; les protéines contenues dans les œufs sont facilement absorbées par le corps.
Sélénium Travaille de concert avec la vitamine E et agit en tant qu’antioxydant pour aider à prévenir la dégradation des tissus de l’organisme.
Lutéine et zéaxanthine Favorisent une bonne vision; peuvent contribuer à réduire le risque de maladies oculaires liées à l’âge, comme les cataractes et la dégénérescence maculaire.
Choline Joue un rôle important dans le développement et le fonctionnement du cerveau.


Qu’est-ce qu’un œuf de catégorie A ?

Il y a trois éléments principaux qui déterminent si un œuf est de catégorie A : l’état de la coquille, la position du jaune et la taille de la chambre à air à l’intérieur de la coquille.

Si sa coquille n’est pas fissurée, son jaune est centré et sa chambre à air est très petite, l’œuf répond aux normes canadiennes des œufs de catégorie A. Ce sont les œufs que vous achetez à l’épicerie.


Qu’est-ce que les producteurs d’œufs donnent à manger à leurs poules ?

Les producteurs d’œufs collaborent avec des spécialistes de la nutrition pour s’assurer que leurs poules reçoivent une alimentation équilibrée composée de grains, de protéines, de vitamines, de minéraux et d’eau.

Une alimentation équilibrée est essentielle au maintien de la santé des poules; elle joue aussi un rôle important dans la qualité des œufs qui sont produits.

Les producteurs d’œufs de tout le pays se conforment à la réglementation en matière d’alimentation de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA).

Vous pouvez être assurés que tous les œufs produits au Canada sont toujours exempts de stéroïdes et d’hormones.


Qu’est ce que la gestion de l’offre ?

La gestion de l’offre est le système que nous utilisons pour gérer l’offre d’œufs au Canada. Les producteurs respectent un ensemble de règlements qui établissent les normes les plus élevées. Grâce à celle-ci, les producteurs perçoivent un rendement équitable pour leurs œufs, et les consommateurs ont un accès régulier et abordable à des œufs frais, locaux et de grande qualité.


Quelle est la différence entre les œufs à coquille blanche et les œufs à coquille brune ?

Outre la couleur de la coquille, il y a peu de différence entre les œufs bruns et les œufs blancs. La couleur de la coquille dépend de la race des poules. En règle générale, les œufs à coquilles blanches sont produits par des poules à plumes blanches alors que ceux à coquilles brunes proviennent de poules au plumage brun. À moins que les aliments donnés à la poule aient été enrichis, les œufs bruns et les œufs blancs sont identiques sur le plan nutritionnel.


Quels sont les soins que vous prodiguez à vos poules pondeuses ?

Le bien-être de mes poules est une priorité et les producteurs d’œufs de partout au pays se conforment à un programme national de soins aux animaux ancré dans un Code de pratiques national. Ce Code de pratiques est mis au point de concert avec des vétérinaires et des scientifiques de renom au Canada, ainsi qu’avec des représentants de la Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux, de l’industrie et du gouvernement.

Les Producteurs d’œufs du Canada financent activement des recherches indépendantes menées dans de grandes universités sur le bien-être et les pratiques agricoles et s’engagent à mettre ces connaissances en œuvre dans l’ensemble de l’industrie.


Que signifie le code inscrit sur la coquille des œufs au Québec ?

Depuis juillet 2013, les œufs produits au Québec ont l’obligation d’être identifiés par un code de traçabilité lorsqu’ils sont destinés aux marchés de de détail, de restauration et d’hôtellerie. Le Code est composé de la province d’origine, du numéro de producteur, du poste de classement et de la date de péremption. Ainsi, en cas de problème, la traçabilité offrira une capacité d’intervention rapide dans les pondoirs d’origine et dans les lieux de production. Tout cela dans le but de limiter les conséquences d’éventuelles pour les producteurs et les consommateurs.

Alors, bon appétit !


Pourquoi devons nous conserver les œufs au réfrigérateur ?

À l’instar de bien des aliments périssables, les œufs doivent être conservés au réfrigérateur jusqu’à leur utilisation afin de maintenir leur fraîcheur.

Une température basse et régulière limite la perte d’humidité par les pores de la coquille des œufs.

La réfrigération conserve les œufs bien au frais jusqu’à la date de péremption estampillée sur l’extérieur de l’emballage.


Comment les œufs sont-ils acheminés à l’épicerie ?


Comment le calibre de mes œufs est-il déterminé ?

Tout d’abord, les œufs sont classés par poids et non par dimension.

Voici les normes pour le calibre des œufs tirés du Règlement sur les œufs http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/reglements/C.R.C.,_ch._284/page-11.html#h-22

Article Colonne I Colonne II Colonne III
Désignation de calibre Poids de l’oeuf : au moins Poids de l’oeuf : moins de
1 Jumbo 70 g
2 Extra gros 63 g
3 Gros 56 g
4 Moyen 49 g
5 Petit 42 g
6 Très petit 42 g

Référence : http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/reglements/C.R.C.,_ch._284/page-11.html#h-22


Combien de poules puis-je posséder sans avoir de quota ?

Vous pouvez détenir jusqu’à 99 poules pondeuses sans quoi, au-delà de ce seuil, vous devez détenir un quota de la Fédération des producteurs d’œufs du Québec. Pour connaître la réglementation en vigueur pour les producteurs au-delà de 99 poules, consultez le Règlement sur les quotas des producteurs d’oeufs de consommation du Québec .

Un Système centralisé de vente de quota (SCVQ) est en place pour assurer une équité dans les transactions de quotas de poules pondeuses.


Quelques informations sur la conservation et l’entreprosage des oeufs

Lorsque vous laissez des œufs à la température de la pièce, ils perdent en une seule journée, l’équivalent d’une semaine de fraîcheur sous 4 degrés centigrade à 70-80 % d’humidité. Les œufs peuvent se conserver environ un mois au réfrigérateur, à condition de rester dans leur emballage d’origine ou placé dans un récipient fermé. Cette méthode de conservation permet de réduire la perte d’humidité. Un emballage ou une boite permet de prévenir l’absorption des odeurs et des saveurs d’autres aliments. Les odeurs et les arômes forts dégagés par les autres aliments ayant tendance à « parfumer » les œufs à cause des milliers de petits pores présents dans la coquille.

Si vous conservez les œufs dans leur emballage d’origine, vous conservez également les informations sur la date de péremption.

Évitez de placer vos œufs dans la porte du réfrigérateur, bien que cet emplacement comporte un emplacement spécifiquement dédié aux œufs par les fabricants, chaque ouverture de la porte provoque des variations de température néfaste pour la conservation des oeufs. Choisissez de préférence un emplacement moins sujet à la variation de température, comme les tablettes centrales du réfrigérateur pour conserver une température fraîche et constante.

Idéalement, les œufs se conservent mieux la pointe vers le bas, cette position permet au jaune de rester bien centré et évite de comprimer la chambre à air.

Ne laver pas les œufs avant l’entreposage, vous risquez d’enlever la pellicule protectrice et favoriser la pénétration des bactéries et des germes. Si vous envisagez de nettoyer l’œuf, faites-le juste avant la cuisson et à l’aide d’un linge sec.

Vous pouvez conserver les jaunes et les blancs crus au réfrigérateur dans un récipient fermé durant 4 jours. Afin d’éviter que jaunes et les blancs crus ne se dessèche, vous pouvez les recouvrir d’eau froide, égouttez-les avant de les utiliser.

Vous pouvez conserver les œufs durs au réfrigérateur durant une semaine, mais il est possible qu’une odeur s’en dégage. Cette odeur est causée par de l’hydrogène sulfuré qui se forme lors de la cuisson des œufs. Cette odeur gazeuse n’annonce aucun danger et disparaît normalement au bout de quelques heures.

Vous pouvez déterminer l’état de fraîcheur de l’œuf en le « mirant », pour cela, observez le gros bout l’œuf entre l’œil et une forte lumière pour mesurer la dimension de la chambre à air : plus la chambre à air est grande, plus l’œuf est ancien.

Vous pouvez aussi déterminer l’état de fraîcheur d’un œuf lorsque vous le cassez : plus le jaune est bombé et ferme, plus l’œuf est frais. De même qu’un blanc est plus fluide et plus liquide à mesure du vieillissement.

En règles générales, on reconnait un oeuf frais selon les critères suivants :

  • La coquille d’un oeuf frais doit être intacte, normale et propre.
  • Le blanc d’oeuf doit être limpide, de consistance gélatineuse et clair. Celui-ci ne doit pas contenir de corps étranger.
  • La chambre à air de l’oeuf doit être d’une hauteur inférieure à 6 mm.
  • Si vous mirez l’oeuf, le jaune doit être visible sous forme d’ombre seulement, il ne doit pas contenir de corps étranger et ne dois pas avoir de contour apparent.
  • L’oeuf frais ne doit pas avoir d’odeur.
  • Le développement du germe ne doit pas être imperceptible.